La flore

CRESSE DE CRETE (Cressa cretica)

Habitat :

La Cresse de Crète fréquente les milieux saumâtres ouverts, peu densément végétalisés, à inondation
temporaire. Elle peut donc se trouver dans des marais temporaires plus ou moins salés, voire des sansouires basses sablo-limoneuses.

Répartition :

Cette espèce héliophile se rencontre en Europe méditerranéenne mais aussi en Afrique, Asie et en Amérique tropicale. En France, elle est localisée sur le littoral méditerranéen et en Corse. Elle est en forte raréfaction en raison de la régression des zones humides et de modifications profondes de la gestion de l ‘eau des marais temporaires saumâtres.

EPIPACTIS DES MARAIS (Epipactis palustris)

Habitat :

L’Epipactis des marais affectionne les milieux humides littoraux détrempés et plus particulièrement les jonchaies à Schoenus nigricans et Juncus acutus des dépressions inter-dunaires.

Répartition :

Cette espèce vit dans l’aire européenne. Elle est répandue mais souvent rare en France. L’assèchement des zones humides est la principale cause de régression.

EUPHORBE PEPLIS (Euphorbia peplis)

Habitat :

L’Euphorbe peplis est une plante des sables ou graviers littoraux mobiles d’arrière-plages ou de dunes
embryonnaires peu végétalisées.

Répartition :

Il s’agit d’une espèce autrefois largement répandue en Europe, en Afrique septentrionale et dans le Bassin méditerranéen. En France, les stations atlantiques ont quasiment toute disparues et cette Euphorbe ne subsiste plus que difficilement sur les rivages méditerranéens.

EUPHORBE DE TERRACINE (Euphorbia terracina)

Habitat :

L’Euphorbe de Terracine est une plante des sables littoraux plus ou moins fixés d’arrière dunes peu végétalisées.

Répartition :

Strictement méditerranéenne, cette euphorbe est présente surtout en Méditerranée occidentale. En France, elle est présente sur quelques localités en Languedoc-Roussillon et en PACA. Ses biotopes sont notamment menacés par l’urbanisation.

FAUSSE GIROUILLE DES SABLES (Pseudorlaya pumila)

Habitat :

La Fausse Girouille des sables pousse dans les sables littoraux mobiles, généralement en pied de dune face à la mer, en pleine lumière. L’unique station de Camargue Gardoise connue est présente en pied de dune blanche, dans un secteur très érodée par la mer, sur le versant opposé à la mer.

Répartition :

Son aire de répartition s’étend sur une grande partie des pays du nord de la Méditerranée : Portugal, Espagne, Baléares, France, Italie, Sardaigne, Sicile, Albanie, Grèce et Crète.
Par sa position écologique, cette espèce est très localisée et en population réduite, étant soumise à la forte pression touristique des milieux dunaires littoraux méditerranéens.

IRIS MARITIME (Iris spuria maritima)

Habitat :

L’iris maritime affectionne les pelouses humides (de type halo-psammophile notamment) et les prés salés temporairement inondés.

Répartition :

Cet iris se rencontre en Europe centrale et méridionale.

LINAIRE A VRILLES (Kickxia cirrhosa)

Habitat :

La Linaire à vrille apprécie les dépressions plutôt fraîches dans des secteurs humides et sablonneux du littoral.
Une situation légèrement ombragée lui convient et elle affectionne donc particulièrement les dépressions dunaires inondables des pinèdes littorales.

Répartition :

Il s’agit d’une espèce méditerranéenne que l’on trouve également localement dans le domaine Atlantique et en Afrique septentrionale. En France, elle reste localisée sur le littoral méditerranéen et atlantique (Aquitaine et Poitou-Charentes).

LYS DES SABLES (Pancratium maritimum)

Habitat :

Le Lys des sables (ou Lys maritime) est une plante typique des dunes blanches ou grises où elle pousse généralement en exposition ensoleillée sur la partie haute de la dune. Elle fréquente essentiellement les dunes littorales.

Répartition :

Cette espèce méditerranéenne peut néanmoins s’observer en France sur le littoral Atlantique jusqu’en
Bretagne.
Sa répartition en Languedoc-Roussillon est limitée aux milieux dunaires encore préservés de la surfréquentation balnéaires.

NIVEOLE D’ETE (Leucojum aestivum ssp aestivum)

Habitat :

La Nivéole d’été recherche les prairies humides, les fossés inondés, les berges et rives de rivières en situation ensoleillée ou en sous-bois clair, notamment dans les ripisylves. Les bordures de roselières peuvent également être concernées.

Répartition :

Présente en Europe méridionale et moyenne, elle affectionne en France essentiellement les régions littorales du Languedoc, de la Camargue, de la Gironde et de la Bretagne où elle est généralement en régression et les populations sont de plus en plus isolées.

SALADELLE DE GIRARD (Limonium girardianum)

Habitat :

La Saladelle de Girard apprécie les sables humides plus ou moins limoneux et salés, particulièrement en secteur d’arrières-dunes du littoral et les dépressions sablo-limoneuses des bordures d’étangs. Cette espèce peut coloniser, souvent temporairement, des secteurs suite à de fortes perturbations anthropiques (remblais sableux notamment).

Répartition:

Cette espèce est présente en Espagne, au Portugal, et en Méditerranée française excepté le Var (où elle a totalement disparue) et la Corse.

SALADELLE FAUSSE-PAQUERETTE (Limonium bellidifolium)

Habitat :

La Saladelle fausse-pâquerette apprécie les sables humides plus ou moins limoneux et salés, particulièrement en secteur d’arrières-dunes du littoral. Cette espèce de saladelle est souvent pionnière dans les secteurs humides à forte dynamique sableuse (zones littorales sujettes aux entrées marines lors de tempêtes).

Répartition :

Cette espèce est présente en Europe méditerranéenne, et en France du Roussillon à la Provence.

SCAMONEE DE MONTPELLIER (Cynanchum acutum)

Habitat :

La Scamonée de Montpellier fréquente les sols sablonneux ou rocailleux, légèrement saumâtres et littoraux.
Les dunes fossiles (d’origine marine ou fluviatile) lui offrent ainsi un substrat d’autant plus favorable qu’il sera également partiellement boisé de Pins pignons et de Pins d’Alep ou de Filaires dans des secteurs où des haies persistent (les arbustes pouvant servir de support à cette plante grimpante).

Répartition :

Cette espèce Eurasienne est essentiellement méditerranéenne mais elle se trouve également en Afrique
septentrionale.

SPIRANTHE D’ETE (Spiranthes aestivalis)

Habitat :

La Spiranthe d’été apprécie les sols humides, en pleine lumière en plaine comme jusqu’à 1200m d’altitude.
Elle s’observe préférentiellement dans la végétation très basse, dans les tourbières, en bordure des ruisseaux, des torrents et des étangs.

Répartition :

Cette espèce vit dans l’aire méditerranéo-atlantique, des Pays-Bas au Maghreb. Elle est toujours rare, les stations sont dispersées et les populations peu nombreuses. La destruction ou la dégradation de ses biotopes par l’urbanisation, les défrichements, les drainages, l’embroussaillement par abandon du pâturage ou de la fauche, la plantation de peupliers dans les zones humides, expliquent sa forte régression en Europe.